Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 22:45
gwen_a_du.gif Avancée des travaux


Mise en place de la seconde bande

photo 001
Plus tôt que de boucher les trous avec un enduit, je préfère coller du film plastique ( plus léger et tout aussi fiable).
photo 002emplacement du radar cachant l'intérrupteur (seront déplacés)
photo 003Mise en place de la cabine (comme d'habitude en fin de cession de travail)

photo 004ça prend forme vous ne trouvez pas ?
photo 005
Etant donné que tout est démonté, il n'est pas question de mettre le bateau à l'eau, ni même les autres car il fait trop froid ( avec l'âge je deviens frileux ).

Alors tout en travaillant dans la salle bien au chaud, j'ai zappé et sur TV RENNES, je suis tombé sur une émission  tournée en 2004 sur le trimaran
Geronimo  d'Olivier DE KERSAUSON lors du Trophée Jules Vern. Trophée qu'il a gagné mais il a été repris par Bruno Peyron.

Je n'ai pu m'empêcher de prendre des photos

photo 006

photo 006 2

photo 007
L'Amiral
photo 008

Le Trimaran Geronimo
photo 009

photo 010

photo 011




ORIGINE  INTERNET WIKIPEDIA.FR

Origine:

C'est en référence au Tour du monde en quatre-vingts jours de Jules Verne que le navigateur Yves Le Cornec en a l'idée en 1985.
En 1990, un collège de compétiteurs se réunissent pour en définir les règles.
L'objectif des 80 jours semble un défi réalisable.
Un comité est chargé de garantir l'éthique de la compétition et le respect des règles.
Il est composé de : Peter Blake, Florence Arthaud, Jean François Coste, Yvon Fauconnier, Gabriel Guilly, Robin Knox-Johnston, Titouan Lamazou, Yves Le Cornec, Bruno Peyron, Olivier de Kersauson, Didier Ragot.

Le trophée Jules-Verne est unique et récompensera le challenger qui aura amélioré le record du tour du monde à la voile.
Il sera dépositaire du Trophée et le conservera jusqu'à ce que son record soit amélioré.
Le Trophée dans ce cas sera transmis au nouveau recordman.

Parcours

- Couper la ligne de départ définie par une ligne imaginaire, reliant le phare de Créac'h sur l'Île d'Ouessant et le phare du Cap Lizard.

- Faire le tour du monde en laissant à bâbord le Cap de Bonne-Espérance, le Cap Leeuwin et le Cap Horn.

- Recouper la ligne définie ci-dessus en sens inverse.



Historique des tentatives

  • Les trois premiers bateaux à tenter l'aventure sont le trimaran Charal 27m de long d 'Olivier de Kersauson  et Didier Ragot son second, ancien trimaran Poulain rallongé, puis le catamaran ENZA (Eat New Zealand Apples) de Peter Blake et Robin Knox-Johnston (l'ancien Formule Tag de Mike Birch) et Commodore Explorer de Bruno Peyron (l'ancien Jet Services V de Serge Madec) qui s'élancent le 31 janvier 1993 à la conquête du Trophée. Charal doit abandonner sur collision avec un iceberg arrachant l'avant du flotteur tribord sur 9 mètres,au large de Capetown .ENZA doit abandonner aussi sur avarie dans l'Océan Indien.
  • Le 20 avril 1993, Bruno Peyron, à la tête de son équipage, boucle le premier tour du monde légendaire en 79 jours, 6 heures, 15 minutes et 56 secondes et devient ainsi le premier détenteur du «Trophée Jules Verne».
  • Nouvelle tentative de Peter Blake et Robin Knox-Johnston, ils repartent le 16 janvier 1994 et battent le record en coupant la ligne d'arrivée le 1er avril en 74 jours, 22 heures, 17 min, améliorant le record de Bruno Peyron de 4 jours et 8 heures.
  • En 1997, Olivier de Kersauson sur le trimaran Sport Elec, améliore le record en 71 jours, 14 heures et 22 min.
  • En 2002, Bruno Peyron récupère le trophée sur le catamaran Orange, en 64 jours, 8 heures et 37 min.
  • Le 7 février 2004 le milliardaire américain Steve Fossett améliore le record du tour du monde (homologation WSSRC) sur le maxi-catamaran Cheyenne en 58 jours 9 heures 32 minutes et 45 secondes. Mais il réalise cette performance en dehors de la compétition officielle du Trophée Jules Verne, n'ayant pas adhéré aux règles de l'association "Tour du monde en 80 jours" garante de l'éthique de l'épreuve. Il n'utilisera d'ailleurs pas la ligne de départ/arrivée officielle notifiée dans le règlement.
  • Le 29 avril 2004 c'est Olivier de Kersauson et l'équipage du trimaran de 34 mètres Geronimo, qui s'emparent à nouveau du Trophée Jules Verne en bouclant le périple en 63 jours et 14 heures.
  • Le 16 mars 2005, Bruno Peyron reprend son record à Olivier de Kersauson en établissant le temps fabuleux de 50 jours, 16 heures et 20 min. sur le catamaran de 37 mètres Orange II. Il améliore en même temps le record absolu du tour du monde WSSRC de Steve Fossett.
  • Le 24 janvier 2008, Franck Cammas et tout l'équipage du maxi-trimaran Groupama 3 s'élancent pour tenter de battre le record de Bruno Peyron. Mais son bateau chavire le 18 février 2008 au large de la Nouvelle-Zélande, à ce moment de la course, il avait un jour d'avance sur le record de Bruno Peyron.
  • Le 5 novembre 2009, Franck Cammas et son maxi-trimaran Groupama 3 s'élancent à nouveau pour tenter de battre le record de Bruno Peyron datant de 2005. Le 16 novembre 2009 en début d'après-midi (13h16, heure de Paris), le bras de flotteur bâbord arrière cède sous les contraintes d'une navigation à plus de 25 nœuds de moyenne. Groupama 3 et son équipage abandonnent donc la quête du record pour cette fois. Dans une liaison radio, Franck Cammas, déçu mais sain et sauf comme les 9 autres membres d'équipage, indique qu'il envisage de rejoindre Cape Town d'ici une semaine à vitesse réduite pour ne pas aggraver les dégâts du bateau. Il indique également que si les réparations peuvent se faire rapidement, il envisage de retenter le record d'ici fin janvier 2010, période propice à la navigation rapide dans les mers du sud.


Origine internet:

 




lemonde.fr

Groupama 3 repart à l'assaut du Trophée Jules Verne

C      
Groupama 3 en novembre 209 au large de Brest.
AFP/FRED TANNEAU
Groupama 3 en novembre 2009 au large de Brest.

Groupama 3 est reparti dimanche 31 janvier à l'assaut du record du tour du monde à la voile en équipage, après une tentative avortée en novembre 2009. Une avarie l'avait alors contraint à renoncer au large de l'Afrique du sud. Avant le départ, interrogé par Voiles et Voiliers, Fred Le Peutrec, chef de quart et second de Franck Cammas, est revenu sur les conditions de ce nouveau départ et la rivalité avec Banque Populaire V dans ce trophée Jules Verne




Partager cet article

Repost 0

commentaires

jeanlouis76 03/02/2010 05:48


la cabine de ton bateau est super


Veronelle 02/02/2010 22:47


la seule chose a part l'origine de Jules Vernes et de sont tour du monde, c'est tes pinces a linge, elles sont belles tes pinces a linge ! bisous pascal